Empreinte

La peau de son front ne se souvient que du contact sec et rapide des lèvres qui s'y posent pour ce geste immuable du devoir,  celui de la démonstration du signe d'affection.
Le creux de l'oreille n'a recueilli que le souffle retenu, presque en apnée, d'un coeur froid et exaspéré par ce rituel grotesque.
Ses cheveux et son visage ne peuvent se remémorer la douceur d'une main les caressant en un signe de tendresse et de réconfort.
Son corps fluet et fragile n'a aucune réminiscence d'une étreinte, même brève, qui l'aurait bercé ou fait sentir aimé.

Ses plaies sont invisibles, ses grands yeux taisent les mots interdits, les mots qui ne peuvent être exprimés.
Retranché au fond de sa blessure, il a vu de sa prison le monde se couper de lui.
Un univers composé d'êtres fissurés qui lézardent leur progéniture et maudissent leur miroir.
Sera-t-il un autre lézard aux lèvres sèches, au souffle court, au coeur froid qui maudit son image par un fabuleux tour de magie nommé transfert?
Pourra-t-il s'extraire de sa cage et créer son propre espace? Un domaine plein de vie et d'amour où les mains se trouvent et s'arrêtent pour marquer le temps et leur vie d'une empreinte.

C'est avec les actions du jour que l'on bâtit notre demain et que l'on peut composer notre passé.

Magy









Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les gagnants du chaos

La déflagration des frustrations par procuration

Les gilets jaunes