La société et le nucléaire

Loin d'être cohérents dans nombre de domaines, pourquoi le serions-nous dans celui du nucléaire? Parce que l'emballage dans lequel le produit nous est offert est différent. Tout dépend, en effet, de la manière dont on présente les choses et si on les situe dans un contexte global ou en tranches de rôti. Nous savons déjà que cette société préfère les cadrages et les parcellisations. Notre esprit est parcellisé, les connections neuronales ont grillé.

C'est ainsi que les individus sont tétanisés quand, aux informations, on leur parle d'ogives et de bombes nucléaires. Les débats concernant les fous et les moins fous ayant la possibilité de faire sauter la planète ou une partie ne sont guère plus rassurants. Nous passerons le chapitre du débat de qui est assez gentil pour mériter détenir la bombe atomique sans danger pour l'humanité et qui ne l'est pas. Nous devons, néanmoins, assister en même temps à la commémoration des victimes des bombes nucléaires. Ceci est très paradoxal n'est-ce pas? Comment peut-on craindre une arme et ne pas vouloir s'en défaire? Il semble toujours très, trop, facile de prétendre que des chefs de certains pays, beaucoup moins bienveillants, détiennent cette puissance ou la développent malgré tout. Que serions-nous, que seraient-ils sans le même rapport de force? On peut (re) - descendre à un rapport de force qui ne risque pas de détruire la planète toute entière ainsi que l'humanité. Les créations et les détentions secrètes sont aussi une grande supercherie et une belle excuse ainsi que de laisser ou de nommer au pouvoir des individus potentiellement capables de nous réduire en poussière.

Comme votre Magy l'avait déjà souligné dans son premier livre, serions-nous collectivement suicidaires?

Lors des "commémorations nucléaires" la société oublie cependant toutes les victimes des essais. Curieux qu'on en parle jamais. Auraient-elles moins de valeur que celles de la guerre?  Nous pensions évidemment à la Polynésie française, aux îles Bikini, au Sahara algérien. En Polynésie française des essais nucléaires ont été fait de 1960 à 1996. Ce n'est qu'aujourd'hui que la France ne reconnait plus ces victimes comme "risque négligeable".
Dans les îles Bikini 24 essais ont été pratiqués dans les années 1950 par les Etats-Unis. Ils y ont notamment procédé en mars 1954 au tir Castle Bravo, le plus puissant essai nucléaire américain jamais réalisé et considéré comme mille fois plus puissant que la bombe atomique lâchée sur Hiroshima. Les victimes sont aussi quantité négligeable.
Minuscule nation de 55.000 habitants dans le Pacifique ouest, les Iles Marshall ont été le théâtre de 67 essais nucléaires américains entre 1946 et 1958.

Cet article ne sert pas à détailler les essais nucléaires mais à mettre en évidence la différence dans le comportement citoyen (inclus médiatique)  et étatique pour un même fléau. Très parlant et surprenant.

Et puis vient le nucléaire comme source d'énergie. Et c'est encore plus délirant. La matière est toujours la même, la dangerosité aussi. Seul change le mobile mais il a toute son importance dans le comportement de l'individu et dans l'acceptabilité du danger ainsi que dans la couleur de l'emballage dans lequel il lui est offert.
Que ferions-nous sans le nucléaire? Il n'y a pas d'alternative. Pas immédiate. Balivernes! Tout est une question d'intérêts économiques et de pouvoir politique. Il y a bien longtemps que nous sommes libres de pouvoir nous passer tant du nucléaire que du pétrole. Il s'agit juste d'une question de stratégie, de volonté.

Sur le plan énergétique, la société est plus partagée mais néanmoins assez passive que pour risquer sa santé et sa vie. Les individus ont regardé au fil du temps avec humour ou agacement ces hurluberlus  qui manifestaient contre les centrales ou les convois des déchets.
L'explosion de la centrale de Tchernobyl et puis celle de Fukushima ne semble pas être suffisamment grave pour que, dans le temps, le souvenir des conséquences marque les esprits.
Si on en est encore à discuter du bien fondé des centrales nucléaires (tout en distribuant des pastilles d'iode dans certaines zones et c'est ridicule vu la superficie pouvant être touchée), on ne sait toujours pas comment se débarrasser de ses déchets mis à part les enterrer pour des siècles dans le sol de notre planète (mais on parle bio et de culture bio). La catastrophe de Tchernobyl avec son lot de décès  et ses malades à la long terme n'a pas servi de leçon. Depuis 1986, on a déjà oublié les 200 000 personnes définitivement évacuées, les 100 000 morts par cancer, les 4000 cas de cancer de la thyroïde (jeunes enfants inclus) et pas seulement en ex-URSS, il faut compter au moins 50 000 victimes supplémentaires pour le reste de l'Europe suite au passage du "nuage de Tchernobyl", les enfants mal-formés, les avortements volontaires suite au stress post-traumatique.
En 2011, il y a eu Fukushima.... et en Belgique on veut utiliser des centrales fissurées.
Le parc nucléaire mondiale compte 437 réacteurs nucléaires (qui fonctionnent) répartis dans 30 pays pour une production d'électricité de moins de 11% dans le monde! La France à 58 réacteurs, les Etats-Unis 99 réacteurs et les pays en voie de développement en font leur priorité!!

Il est vrai que l'on s'inquiète, en parole, de la fonte des glaces, de la faune et de la flore marine mais voyez-vous, un fond radioactif non naturel existe dans la mer suite aux essais nucléaires (atmosphériques ou non) faits sur ou dans les atolls coralliens, aux rejets des centrales nucléaires et des usines de retraitement, aux sous-marins nucléaires coulés, par les eaux des fleuves des lieux de catastrophes tels Tchernobyl ou Fukushima.

Nous saluons les gouvernements et leurs citoyens (surtout ceux qui ont procédé aux essais nucléaires et qui détiennent des bombes ou des centrales nucléaires) qui augmentent le prix du paquet de cigarette car en effet c'est vachement nocif!

Magy se faisait juste une petite réflexion en écoutant les différents acteurs de la société tous confondus en cette période où la guerre et le nucléaire sont à l'affiche.

Magy Craft




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'inconcevalble est-il moins grave parce que de gauche ?

Question aux Etats membres de l'Union européenne concernant le J5 groupe de coopération contre l'évasion fiscale transnational

Les pancratiastes.