Articles

Affichage des articles du mars, 2018

Nos anges n'ont pas d'ailes

Image

A quel prix sommes-nous prêts à brader nos enfants?

Image
La construction de l’homme n’arrive jamais à son aboutissement et donc ainsi la société. Une société n’a pas de pérennité. Il y a un éternel recommencement.
Un recommencement peut être une bénédiction quand celui-ci clôt un chapitre douloureux, toxique de la vie d’un individu ou d’une société. Il est alors sain de repartir et de construire sur de nouvelles bases en ayant l’intelligence de garder en mémoire ce qui a nuit précédemment à l’épanouissement et au bien-être de l’individu ou de la société. Il serait moins asthénique pour les individus et donc pour ces corps formant la société non pas de reprendre le tout chaque fois à zéro mais de poursuivre et d’améliorer leur cadre de vie, leur condition. Une évolution ne tue pas des rêves et des espoirs, autrement continuellement déçus, et permet dans le même temps l’évitement de la répétition des mêmes erreurs et des mêmes tourments.
De cette façon, l’Union européenne créée après la seconde guerre mondiale, peine à remplir le rôle qui l…

Vous pouvez garder votre 8 mars !

Image
Chaque année, le même cirque ! Regardez-les frétiller comme des gamines à qui on aurait autorisé une sortie. Elles crient dans les rues, elles paradent à vélo, elles balancent sur le net, elles se font de la pub à la télé. Quelle désolation, quelle pitrerie ! Et elles voudraient qu’on les prennent au sérieux. Des ados incapables de maîtriser la situation. Les femmes sont spectatrices et actrices de leur condition. Un point c’est tout ! Cela vous choque ? Et bien tant mieux !
Comme votre Magy l’a écrit d’innombrable fois, nous sommes dans une société juvénile incapable de contrôle et d’unification autour d’un projet de société où l’être humain serait au centre et non pas seulement l’un des outils. Il n’est donc pas surprenant que l’humain de sexe féminin agisse conformément au schéma actuel dans lequel chaque humain maltraité, d’une façon ou d’une autre par la société, se pose en victime et défende sa propre cause exclusivement.
Les humains vont en conséquence se rassembler par group…

Poblacht na hÉireann et Tuaisceart Éireann, une invraisemblance immorale qui perdure au XXI°siècle au sein même de l'Europe.

Image
Un cas qui a toujours révolté votre Magy, un sujet dont elle a déjà parlé. Alors, qu'on s'offusquait du mur de Berlin et qu'on a fêté sa destruction ainsi que la réunification de l'Allemagne et donc des familles séparées arbitrairement au nom de la géopolitique, qu'on dit se soucier de la division de la Corée et qu'on espère si pas une réunification au moins un rapprochement, personne ne semble (n'a jamais semblé) trouver anormal que le Royaume-Uni, en tant que membre de l'Union européenne, pratique une politique colonialiste et hégémonique sur la moitié de l'Irlande. Votre Magy ne refera pas l'historique des blessures et des drames vécus par les Irlandais depuis le XIX° siècle, mais constate qu'avec le Brexit la "question irlandaise" se pose et s'oppose à nouveau.

Le Royaume-Uni, qui divise une nation au nom d'une religion, d'intérêts économiques et politiques, a un caractère d'insulaire. Il n'a pas été un part…

Un boomerang a pour fonction de revenir. Un rôle oublié par nombre d'individus.

Image
SNCB, SNCF, fonctionnaires, individus à statut « particulier », les voilà dans de beaux draps. Les syndicats ont-ils accompli leur mission, les partis « du peuple » ont-ils servi leurs adeptes, la société ?
Chacun à son mobile, chacun enfermé dans une idéologie qui empêche une ouverture au bon sens, a produit un résultat contraire à ce qu’il espérait. C’est le résultat d’une névrose, d’une compulsion. On peut dire aveuglement ou idiotie pour ceux à qui les autres termes déplairaient.
En effet, dans nombre de ses articles et dans ses livres, votre Magy avait attiré l’attention sur la dangerosité de laisser les citoyens dans l’ignorance (à eux aussi de se documenter puisqu’ils veulent semble-t-il aller vers une démocratie participative et non plus représentative), de ne pas circonscrire les actes, les paroles contre productifs pour l’ensemble d’une société qui se doit de s’élever mais surtout avait mis en garde ses contemporains contre leur acharnement, au nom d’une inexistante égalité…