Vous pouvez garder votre 8 mars !



Chaque année, le même cirque !
Regardez-les frétiller comme des gamines à qui on aurait autorisé une sortie. Elles crient dans les rues, elles paradent à vélo, elles balancent sur le net, elles se font de la pub à la télé. Quelle désolation, quelle pitrerie ! Et elles voudraient qu’on les prennent au sérieux. Des ados incapables de maîtriser la situation. Les femmes sont spectatrices et actrices de leur condition. Un point c’est tout !
Cela vous choque ? Et bien tant mieux !

Comme votre Magy l’a écrit d’innombrable fois, nous sommes dans une société juvénile incapable de contrôle et d’unification autour d’un projet de société où l’être humain serait au centre et non pas seulement l’un des outils. Il n’est donc pas surprenant que l’humain de sexe féminin agisse conformément au schéma actuel dans lequel chaque humain maltraité, d’une façon ou d’une autre par la société, se pose en victime et défende sa propre cause exclusivement.

Les humains vont en conséquence se rassembler par groupes d’individus subissant une oppression ou une injustice similaire au lieu de tous poser la question de l’immoralité de toute forme de maltraitance (physique, morale, psychologique, économique, etc) d’un humain par rapport à un autre. Ce qui reporte le principe au niveau de la société dans son ensemble.

En divisant cette immoralité en plusieurs causes (femmes, enfants esclaves, minorité ethnique et culturelle, carnation, maladies rares, etc) on passe à côté de l’essentiel, on perd de vue le problème majeur qui est notre consentement tacite à une dévalorisation d’une partie de l’humanité.
Tous ces jours, toutes ces dates banalisent de façon perverse la gravité du phénomène en nous noyant dans une multitudes d’informations et de demandes qui nous donnent le sentiment d’être face à une forteresse imprenable.

Tant qu’il y aura des jours dédiés à des groupes d’humains, cela voudra dire que nous sommes toujours dans l’acceptation de la situation et ce malgré toutes nos gesticulations habituelles. L’acceptation d’une échelle de valeur entre les êtres humains et que subséquemment nous demeurons dans l’esprit le plus primitif qui est celui de la domination pour des raisons égoïstes, territoriales, économiques. Toutes ces raisons incluant toujours les femmes, les enfants, toutes les carnations, les pauvres et les hommes aussi mais oui.

Alors pour celles qui pensent avoir découvert la poule aux œufs d’or au lieu de casser la coquille que leurs devancières avaient fissurée, Magy redit que l’humain de sexe féminin à titre individuel n’a pas à demander la permission d’exister ni à s’effacer devant les insultes ou les difficultés, aucun humain par ailleurs.
Dans les pays les moins rétrogrades (Magy avait d’abord écrit les plus avancés), la situation est tout bonnement pathétique. Que penser des femmes politiques et des femmes d’influence qui sont dans l’incapacité d’agir et sont mentalement séquestrées dans une mentalité encore plus archaïque que celle de certains humains de sexe masculin. Qu’attendent-elles pour modifier les lois et faire appliquer celles qui existent ? Pourquoi attendent-elles une autorisation pour effacer à jamais une immoralité ?

Oui, il s’agit bien d’éducation et de mentalité comme pour tout ce qui touche l’évolution de notre société qui malheureusement régresse à vue d’œil à l’inverse de sa technologie.
Les femmes vivant dans des pays hyper patriarcaux ont souvent plus de courage que la femme occidentale car elles n’ont plus rien à perdre. Magy est outrée quand on se permet de pleurer sur leur sort, de montrer un défilé de femmes brûlées à l’acide alors qu’en Occident on est dans l’incapacité d’ouvrir la voie pour les aider vraiment. Il y en assez de pleurer pour tout et tout le temps.

Dans la vie des évènements graves nous arrivent que ce soit individuellement ou en société. Nous devons les affronter. D’autres évènements dépendent exclusivement de nous. Nous pouvons les résoudre.

Nous régressons, nous perdons des droits, nous retournons vers le fascisme et ses dérivés, nous devenons incultes et vulgaires. Est-ce bien cela que nous voulons ?


Votre Magy a d’autres projets et en souhaite d’autres aussi pour les humains, ses contemporains.

Magy Craft


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Belgique - résultats des élections - une autre lecture

Peut-on encore espérer du citoyen ?