Articles

Affichage des articles du janvier, 2016

Ce n'est pas qu'une couleur de peau....

Image
Je commencerais par certains extraits de mon livre "Racisme - une idéologie de l'absurde", pour décrire la vision craftienne à ce sujet, à l'attention des nouveaux venus et comme introduction à l'article d'aujourd'hui sur un autre "dérivé" de cette idéologie.

"Au XXI° siècle l’Homme parle toujours d’anges et de démons qui ne sont que le reflet de sa propre dualité. Quelque soit le régime politique sous lequel il vit ou le système économique dans lequel il évolue, l’Homme reste attaché à ses peurs ancestrales, à ses avidités, à son égoïsme. Peu importe le vocabulaire qu’il utilise ou les décrets qu’il met en place pour s’afficher plus humain que son compatriote, l’état du monde est la preuve suffisante du mensonge qu’il se fait à lui- même en premier lieu.
En parlant de l’idéologie du racisme, on dévoile le combat de l’Homme contre ses paradoxes ainsi que sa place dans la société. Aux cris de l’individualisme, il oppose…

Paul Magnette le pendant wallon de Bart de Wever?

Image
Dans la cacophonique Union européenne, nous avons la cacophonique Belgique. Ce pays est un État fédéral qui se compose des communautés et des régions.  Le pouvoir de décision n'appartient plus exclusivement au Gouvernement fédéral et au Parlement fédéral.
Il y a les Communautés (flamande, française et germanophone) et les Régions (flamande, Bruxelles-Capitale, wallonne) qui exercent de manière autonome leurs compétences dans les matières qui leur sont propres.
Ce pays de 11.160.399,00 habitants est une mosaïque de langues et de cultures très colorée et riche principalement à Bruxelles et dans les grandes villes et qui suscite des guerres politiques longues et interminables.
Ceux qui y sont nés ou qui y vivent depuis longtemps ont le ventre plein des querelles linguistiques et territoriales. Ils ont même la tête prête à éclater et le coeur meurtri.
Ces guerres ont toujours été politiques, jamais citoyennes. Oh évidemment, nous retrouvons partout, dans chaque coin du monde, des cas…

Renoncement et renonciation

Image
En tant qu'individu, membre de la société et en tant que société avons nous franchi la ligne qui sépare le renoncement de la renonciation?

Ces deux noms dérivent du verbe renoncer.
Le renoncement s'attache aux domaines de la morale. Il parle de faire volontairement ou de vouloir faire cesser quelque chose au nom de valeurs qui nous semblent plus grandes, plus importantes ou encore de sacrifier nos satisfactions en biens ou attachements au profit de la spiritualité.

La renonciation, quant à elle, vise le domaine juridique, tel l'abandon des droits par actes légaux ou dans le langage courant l'abandon d'un projet, d'une idée.

Maintenant que la distinction est faite, nous pouvons regarder de plus près notre façon d'agir par rapport aux évènements actuels et réfléchir si nos actes et nos demandes trop souvent basés sur nos émotions, notre lassitude et nos craintes ne nous ont pas menés à renoncer moralement à nos valeurs les plus chères mais pire d'acter de…

L'Union européenne désarmée - la course au réarmement national

Image
Après la guerre froide, une politique de désarmement s'est mise en place. On se retrouve dans une Europe qui désarme face à un monde qui réarme, même ses alliés de l'OTAN tels les Etats-Unis ou la Turquie par exemple ou certains membres comme la Grèce qui n'ont jamais diminué leur budget de défense.
On a voulu trop vite gagner les dividendes sur l'armée alors que le maintien de la paix n'a jamais été aussi nécessaire depuis la dissolution de l'ex-URSS.
Avec la crise économique, le poste de la Défense est celui qui a le plus souffert pour assainir les finances publiques.

Voici encore un domaine dans lequel l'Union européenne n'est pas à la hauteur et manque totalement de solidarité, de coordination. Les 28 Etats membres jouent toujours solo et ne peuvent donc répondre correctement aux besoins de leurs citoyens et des missions à accomplir. Le veto de la Grande-Bretagne sur de nombreux points est un handicap majeur sans compter la déclaration du "Prea…

Froid sur l'Europe - démocratie en danger

Image
Si l'hiver a du mal à s'installer cette année dans nos contrées, il n'en va pas de même pour les extrémistes en tous genres, pour la violence, pour la pauvreté, pour un retour en arrière vers nos pires cauchemars.

Pourquoi restons-nous spectateurs, commentateurs d'événements qui ont eu lieu mais que nous aurions pu prévenir ou tout au moins amoindrir les effets dévastateurs, si pour changer nous devenions acteurs de la société dans laquelle nous souhaitons vivre et si nous envisagions enfin la possibilité d'être pro-actifs au lieu d'arriver comme la cavalerie dans les bons vieux westerns. Parce qu'il ne s'agit pas ici d'un film, d'une émission ou d'un reportage qu'on peut oublier en éteignant le poste de télévision ou l'ordinateur. Ils s'agit de faits réels annonciateurs de notre futur proche.

Nous sommes à nouveau les poupées meurtries de personnes qui nous veulent du bien. On nous oriente sur un sujet durant un temps déterminé …