Articles

Affichage des articles du juin, 2018

Les pancratiastes.

Image
Les voilà bien imbus de leur personne ces pancratiastes !
C'est en cela qu'ils surpassent les pugilistes et les critiqueurs.
Ils ont le verbe haut, ils savent tout, ils tiennent le crachoir au mépris de l'espace temps qu'ils devraient accorder aux autres. Ces autres qu'ils prétendent défendre en répandant leur acide sur l'une ou l'autre de leur victime. Ils empoisonnent l'air de leur sourire narquois et de leurs plaisanteries qu'ils croient fines mais il s'agit, tout au plus, d'une lourdeur corrosive et leur langue n'est qu'un couteau de cuisine qui ne rivalise guère avec la lame étincelante des belles envolées verbales.

 Les pancratiastes partagent les mêmes travers que les dénigreurs. Ils sont absolument convaincus de voir dans les autres ce qui, en fait, vit en eux car ils sont méchants, dépréciateurs, condescendants, arrogants, injustes, critiques (toujours en négatif), sarcastiques, irrespectueux et chicaniers. A bien y regarder…

La méchanceté aime la confusion car elle mène à la chute.

Image
"(...) Cette facilité de combat contre le chef, même par ceux qui l’ont élu, est dû à un effet psychologique de changement de camp. De l’ami candidat, il est devenu celui qui a gravi les marches du pouvoir. Il est passé de l’autre côté. La confiance est inconsciemment diminuée. Le rapport à la hiérarchie est mis en place et joue tout son rôle accentué par l’opposition et d’autres acteurs qui y trouvent un intérêt. C’est un cercle vicieux qui ne finit pas de tourner jusqu’à se rompre. Le chef n’est plus le guide mais devient le patron dans l’inconscient collectif. Dans cette société depuis longtemps déclarée victime, on n’aime pas les patrons, même si la logique veut que seule une symbiose permette à la société de s’épanouir. Ce chef qui durant la campagne était assez clair dans ses discours devient subitement obscur et cachotier dans l’application de sa politique en tant qu’élu. Inversement, un candidat complètement flou et promettant n’importe quoi est élu pour qu’on lui reproche…

La mentalité du vaincu et du vainqueur

Image
Si on chante les louanges de ceux qui ont résisté au supplice fait à leur pays et contribué à la sauvegarde des codes et valeurs propres à nos démocraties, nous les déshonorons en laissant l'Histoire se répéter. Nous nous moquons d'eux lors des commémorations puisque nous nous présentons en vaincus avec nos bouquets de fleurs. Nous les salissons, les tombés et les derniers debout, en participant avec nos mots à l'ancrage du repli et du séparatisme dans nos sociétés et dans nos coeurs ou en nous taisant tout en diffusant ou en regardant nos pays sombrer dans l'obscurité et la violence physique et morale.

Le pathétique spectacle que nous offre les individus médiatisés en s'invectivant et se querellant est le reflet du même tableau des réseaux sociaux. Chacun essayant de dominer l'autre en oubliant de l'écouter et de l'entendre tout en critiquant ceux qui tentent de trouver un moyen de s'extraire de cette vase. Ces individus, oh combien charitables et …

Migrants : pomme de discorde versus terrain d'entente

Image
Rien de nouveau sous la couche d'ozone. Dans le poulailler des chicaneurs et des basses-cours, on entend plus d'invectives stériles que de recherches réalistes à un phénomène réunissant la condition humaine mais aussi des idéologies de tous bords, des stratégies politiques de déstabilisation et l'éternelle incapacité des systèmes démocratiques, axés sur des valeurs et codes précis, à se défendre face à l'invasion et aux attaques internes et externes de pestiférés obnubilés par leur peur, leur hargne, leur petitesse d'esprit et leur fausse largesse de coeur.
On ne change pas le monde en un jour parce qu'il est impossible de changer les mentalités dans un même délai. Cependant, il est tout à fait possible de renverser la vapeur et de se soustraire à un glissement vers la destruction et la médiocrité. Depuis le temps que l'opportunité nous est offerte de nous engager dans cette voie, si nous avions opté pour cette alternative, nous serions déjà bien engagés da…

Allons-nous, une nouvelle et énième fois, nous coucher et entrer dans la niche ?

Image
Dans ce monde en perdition, dans cette Europe en détresse, allons-nous manquer de fierté et de cran en laissant ces individus compulsifs hargneux, sans vision du futur et sans aucun sens de l'harmonie, nous entraîner, comme cela a déjà été le cas de multitude de fois, sur la pente du déclin et de la violence ?
Ces meneurs et cette partie de la société gagnent toujours les batailles parce qu'ils jouent avec nos codes qu'ils retournent contre nous. Ils invoquent nos principes les plus chers pour se défendre ou pour nous laisser sans défense lorsqu'ils sont jugés pour les avoir enfreints ou pour nous faire taire lorsqu'ils mettent à bas les règles de nos démocraties. Malgré le fait que ce procédé ait été utilisé mainte fois dans de nombreux domaines (détaillés par votre Magy dans ses livres et articles), il continue à fonctionner par on ne sait quel mystère et un haut pourcentage des populations incluant les dits intellectuels y tombe sans coup férir.
Pas plus tard q…