Attendez! Il y a délire et délire !

C'est bien à un débat délirant auquel nous avons assisté le 4 avril. Il s'agit évidemment du débat rassemblant les 11 candidats à la présidence de la France. La suite est tout aussi délirant si on se réfère aux commentaires de certains journalistes invités à donner leurs avis ou analyses. Il est effroyablement temps que les citoyens français de bon sens et lucides fassent entendre leur voix et surtout qu'ils ne laissent pas l'inadmissible se produire.

Cet agglomérat de candidats démontre oh combien la notion de démocratie est tourné en ridicule et comment ceux qui veulent et qui doivent apporter du changement se discréditent eux-mêmes et par conséquent tous ceux qu'ils sont censés représenter. Quel malaise de devoir assister à des déclamations de propagande ou à des invectives de bas niveau de la part de personnes qui devront se mouvoir au nom de leur pays et de ses citoyens partout dans le monde, de constater que mis à part des réclamations, des constatations, aucune solution, aucun programme de société n'a pu être élaboré par certains candidats alors que l'occasion leur est présenté de remanier ce qui fait défaut dans la société actuelle. Ne parlons même pas du comportement et de la dégaine d'autres, ceux-là même qui devraient incarner l'exemple pour la jeunesse mais qui pensent qu'être grossier, mal attifé et incorrect dans les propos, c'est être humble et digne du "peuple". Le "peuple" n'est pas nécessairement grossier, incapable de se tenir ni inculte, pas l'entièreté en tout cas.

L'Union européenne. Alors là! ce fut l'apothéose! Votre Magy a beaucoup écrit à ce sujet et il semble évident que les politiques nationalistes et d'enfermement ne vont pas nous sauver du reste du monde. Les avertis ont eu les oreilles endommagées  par ce qu'ils ont du entendre comme âneries à ce propos. Et ne parlons pas de ces énoncés de traités qui comme les statistiques et les sondages sont lus comme on le souhaite. Chaque pays de l'Union est responsable du mauvais fonctionnement des Institutions et que l'on continue à leurrer les gens de cette façon est catastrophique. Plus catastrophique est le manque d'envie des citoyens de se documenter au sujet de cette Union qu'ils décrient tant sans la connaître et sans souvent savoir qu'ils votent aussi pour son Parlement. Détruire est facile, améliorer et construire demandent plus d'efforts et d'entente. Tout ce que beaucoup semblent rejeter en ce moment alors que paradoxalement ces mêmes personnes nous font la morale sur l'entente cordiale, la paix dans le monde, s'indignent sur les politiques étrangères. Surtout, comme souvent mentionné par votre Magy, cette absence éducative à l'école concernant l'Union européenne ainsi que son actualité au jour le jour. Comment former des citoyens européens dans des écoles et par des médias nationalistes?

Ce qui a été très choquant, aussi, a été ce chantage fait à l'Union européenne. Pour un pays qui se vante d'en être l'axe central avec l'Allemagne, c'est une attitude irresponsable et délétère. L'énergie devrait être dépensée à effacer la concurrence fiscale, sociale, commerciale, ... entre pays membres pour une vraie Union européenne au lieu de menacer ses amis pour favoriser une plus grande autonomie nationale. Les citoyens de l'Union européenne ne devraient pas trembler et se laisser impressionner. Nous perdons du temps avec ceux qui n'ont plus de projets avec l'Union et qui pensent pouvoir se défendre seuls face au terrorisme et aux grands blocs économiques et politiques. C'est à l'Union européenne à faire d'urgence un tour de table et d'exclure tous les pays qui ne veulent plus améliorer l'Union et vraiment faire l'Europe. Il faut avancer et en finir avec cette politique du beurre et de l'argent du beurre et de tous ces gens qui critiquent et démolissent sans rien apporter. On en a assez des déviants qui veulent retourner au communisme, au totalitarisme ou au Moyen-âge.

Pour ce qui est du délire des commentaires qui ont suivis, votre Magy reste extrêmement perplexe. Nous ne mettrons pas tous les journalistes dans le même sac. Il en est qui ont été très perspicaces et qui ont relevé des points restés dans l'ombre par nombre de leurs confrères. La majorité, cependant et hélas, sont peut-être simplement le reflet de ce qu'ils cherchent à mettre en évidence au travers d'une partie de la population française et qui entraîne inexorablement la France entre la prostration et le retour en arrière. On l'a senti dans la condescendance paternaliste vis-à-vis de la tenue de l'un des candidats. Si cette tenue a pu choquer certains électeurs, elle est tout a fait acceptable pour certains journalistes sous prétexte qu'il n'y a pas présentation à un emploi. Le contraire est pourtant vrai et dans nos codes (pour ceux qui s'en souviennent), il s'agit de politesse. C'est pourtant bien de la condescendance et une façon de ne pas froisser le "peuple" par des airs hautains sans doute. Parlons alors de "plèbe" au lieu de "peuple". C'est à cause de cette condescendance paternaliste, par ailleurs, que les extrémistes islamistes se sont établis et incrustés partout et que l'extrême droite est monté en flèche en Europe. Cette idée d'amalgame, de manque de discernement imputés aux citoyens entre les terreurs et les gens normaux. 

Malgré le danger Le Pen, qui semble malgré tout être pris à la légère, malgré le danger Mélanchon qui n'apportera rien au pays mis à par les relents de 1789 et de Staline, ces derniers sont mieux ménagés que Fillon ou Macron. Un grand paradoxe. Lorsqu'il s'agit des deux derniers c'est bien de la personne en elle-même dont on parle, les "fautes" sont plus souvent énoncées et pénalisées. C'est étrange cette manière de vouloir faire de l'eau pure présidentielle ou avoir un président parfait quand il s'agit de deux protagonistes en particulier et que pour deux autres le fait de leur tendance respective est comme diluée dans la dangerosité car acceptée comme une évidence. C'est fascinant et interpellant.

Nous ne voulons pas d'une France d'extrême droite ou d'une France communiste au sein de l'Union européenne. Ni aucun autre pays. Ces pays doivent être exclus de l'Union et ne peuvent plus décider de sa politique puisqu'ils sont anti Europe. Ils devront apprendre à se défendre et à commercer seuls. L'UE est très fairplay avec le Royaume-Uni et avec tous les partis et gouvernements anti européens qui n'ont pas leur place dans la maison Europe unie.

Il faut que les citoyens apprennent à se documenter, à s'informer auprès de plusieurs sources, à lire, à discuter avec plusieurs groupes afin de forger leurs propres idées et avoir leur libre-arbitre. Il est anormal qu'une large majorité d'électeurs, dont la jeunesse fait partie, soit dans l'incapacité de faire un choix ou fasse un choix sous influence (partout dans le monde) parce qu'elle ne possède pas les notions de base alors que sa voix engage le futur de toute une nation, de tout un ensemble de nations et de la vie de millions de citoyens.

Magy Craft


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'inconcevalble est-il moins grave parce que de gauche ?

Question aux Etats membres de l'Union européenne concernant le J5 groupe de coopération contre l'évasion fiscale transnational

Les pancratiastes.