Attentas terroristes et continuité

En cette période d'alerte niveau 3, due aux attentats terroristes sur notre sol européen, nous pouvons saluer quelques acteurs de notre société fidèles à eux-mêmes ou en total rétropédalage.

Nous citerons une autorité musulmane d'une grande mosquée qui s'en prend à nos forces de police et à nos enquêteurs leur renvoyant la faute des terroristes en liberté et des prédicateurs extrémistes toujours en action, alors que ces derniers ont une jolie fiche "S" à leur dossier.
Pouvons-nous lui rappeler que lorsque nous avons fait appels aux chefs religieux en Europe pour endiguer la montée du radicalisme, nous avons été confrontés à un mur et à une explication piquée des vers comme quoi il n'y a pas une seule autorité représentative et donc aucune possibilité d'agir.

Nous pensons aux personnes qui s'occupent de la prévention dans les quartiers "difficiles" et qui reviennent avec leur laïus de rupture identitaire. En contre partie, nous avons les habitants de ces mêmes quartiers qui nous crient de ne pas les mélanger avec ces radicaux.
Nous rappelons donc aussi le manque d'aide des citoyens de ces quartiers et d'obédience musulmane il y a peu encore. Ceux-la mêmes qui hurlaient au délit de faciès lors des contrôles de police, qui parlaient d'amalgame en choeur avec les organisations et politiques en tous genres, qui descendaient dans les rues pour tout casser lors d'arrestations, et j'en passe.

Je pense aussi aux journalistes des médias et de la presse qui ont véhiculé les termes en "isme" et "phobes" constamment sans tenir compte de l'effet que cela pouvait produire. Un sentiment d'exactitude du côté de ceux qui jouent la carte de la victimisation et une blessure du côté des citoyens de toutes les nationalités et religions sauf musulmane, car il s'agissait bien de cela!!
Je pense qu'aujourd'hui, qu'il serait décent que ce soit d'autres "têtes" qui prêchent et commentent les nouvelles directives et animent les nouveaux débats puisque maintenant tout le monde est d'accord pour changer de discours et de rendre à césar ce qui est à césar. Bien que nous soyons habitués à la schizophrénie collective.

Le plus triste c'est que les citoyens ont aussi contribué à cet état de fait en voulant absolument inclure l'idéologie du racisme dans l'équation. Les extrémistes en ont joué et ont gagné. Il ne s'agit en rien de notre faute et il faut arrêter de nous culpabiliser. Nous avons sacrifié assez ces dernières décennies nos valeurs et nos libertés.
Et ce sont bien nos libertés qui sont atteintes davantage dans ce système d'hyper sécurité qui se met en place, de contrôles face à nos peurs et nos angoisses.

Au niveau politique, les alliances saugrenues ont été dénoncées de longue date. Récemment, malgré le jeu trouble de la Turquie, la Belgique a laissé, le président Erdogan, venir deux fois sur son sol pour faire de la propagande électorale et son succès est bien dû aux voix de la diaspora.

Pour ne pas oublier "trop vite" comment encore, même après Charlie Hebdo" aujourd'hui toujours et depuis des années, l'impossible est devenu possible insidieusement au travers des attitudes citoyennes, politiques, médiatiques, économiques, je renvoie aux chapitres concernés dans
"Quand la terre tourne carré" - 2013 - en vente sur Thebookedition.com
"Racisme - une idéologie de l'absurde" - 2015 - en vente sur Thebookedition.com

Livres en lecture gratuite encore possible sur magycraft.blogspot.com


Magy





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'intention ne doit-elle pas l'emporter par rapport au résultat ?

Johnny est toujours dans le coffre et guess who's coming for dinner ?

Notre dernière volonté nous appartient-elle encore ?