Un autre drame



Bonsoir mes amis,

Un autre drame à Paris, un autre drame parmi tant d'autres en Europe et dans le monde.
Mes sincères condoléances aux proches des victimes de France et de partout sur la planète où sévit le terrorisme, l'injustice, l'abus de l'horreur et du pouvoir, la manipulation par la terreur.

En janvier tout le monde était Charlie sans savoir parfois ce que cela impliquait ou devait impliquer comme résolution. Aujourd'hui tout le monde a son portrait barré du drapeau français.

Ceux qui criaient "stop à l'amalgame" en confondant sécurité et sentiment de persécution, ceux qui voulaient les frontières ouvertes sans contrôle, ceux qui voulaient des réfugiés (migrants) sans papiers personnalisés, tous ceux-là sont maintenant contents de voir les portes de leur pays se fermer sur les malheureux qui fuient l'horreur.
Car maintenant, eh bien tant pis pour eux! Tous les beaux discours sont oubliés. Les donneurs de leçons se sont évanouis dans la peur et l'insécurité. Une période faste pour l'extrême droite ou Front de gauche, une aubaine pour tous les radicaux et séparatistes.

Je pense toujours et encore à tous les citoyens qui depuis des années prêchent dans le vide et qui ont demandé des mesures plus restrictives, alerté lors de décisions politiques contraire au bien-être et à la sécurité sur le long-terme des Occidentaux. Ceux-là sont moins hypocrites et moins négatifs. Les innocents ne payeraient pas aujourd'hui les erreurs et l'aveuglement quasi débilitant des culpabilisés bien-pensants.
Pensons au Canada et l'affaire actuelle du niqab (véritable plaie et torture pour les femmes). C'est sur les sujets de base que nous devons tenir bon d'abord! Si nos valeurs éclatent en morceaux, les citoyens se sentent en insécurité, abandonnés et se radicalisent fermant la porte à une certaine ouverture d'esprit. Car se qui se passe depuis des années est bien l'ancrage des valeurs de la sharia par les radicaux musulmans dans nos sociétés en plus de la terreur pour nous affaiblir.

Je suis en colère pour les morts, je suis en colère pour les vivants.

Magy

Voici un extrait du billet que j'avais écrit en janvier lors de l'attaque de Charlie Hebdo.
"

Tout d'abord mes condoléances aux familles et aux amis des victimes de l'attentat d'hier dans les locaux de Charlie Hebdo. Des êtres humains ont été massacrés dans un lieu où l'on se doit de se sentir en sécurité et cela est inadmissible.

Ensuite, oui ensuite.... Magy sent une effervescence, une palpitation depuis hier. Le monde frétille.


Comme pamphlétaire et philosophe, je suis dévastée et meurtrie par l'acte qui a été commis. Mais je suis aussi enragée et écoeurée par cette frénésie et cette palpitation qui résonnent autour de moi comme autant de coups de feu supplémentaires. Tout ce que j'ai décrit dans "Quand la terre tourne carré" revient comme un boomerang à chaque fois qu'un drame de cette ampleur nous frappe de plein fouet. Les réactions sont les mêmes, le suivi est le même et l'avenir sera le même. Aucun déclic, aucune prise de conscience, aucune analyse en profondeur, aucune prise de recul.

Les corps martyrisés ne sont pas encore respectueusement mis en terre que déjà s'affichent à l'écran les journalistes hyper excités en quête de témoignages de la part de proches ou d'amis des victimes. Une course éperdue pour recueillir en premier une déclaration d'une personnalité politique, the show must go on. Les caricaturistes doivent faire des dessins, répondre aux interviews, être sur les plateaux de télévisons,....et les réseaux sociaux affichent des mots de solidarité par une majorité même de ceux, si mes souvenirs sont corrects, qui il y a peu encore, portaient Charlie Hebdo au piloris en l'accusant de provoquer les Islamistes et de créer un sentiment de rejet (amalgame) vis-à-vis des "bons" musulmans. L'éternel problème, toujours non résolu, des Musulmans qui n'ont pas et qui ne clament toujours pas le rejet des extrémistes et le danger sur le terrain de certaines coutumes utilisées par les extrémistes comme un grain de sable qui enraie la machine du vivre ensemble. Je vise les "bienpensants" de gauche, les naïfs mal informés et ceux qui pensent que dire que trop c'est trop c'est être un Hitler raciste, libéral et démagogue en herbe.(....)"



"Quand la terre tourne carré" et "Racisme - une idéologie de l'absurde"
Livres sur Thebookedition.com
Lecture gratuite encore possible sue magycraft.blogspot.be










Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'inconcevalble est-il moins grave parce que de gauche ?

Question aux Etats membres de l'Union européenne concernant le J5 groupe de coopération contre l'évasion fiscale transnational

Les pancratiastes.