Chronique d'un Trump annoncé

La vraie surprise n'est pas la victoire de Trump, la surprise est l'ébahissement des acteurs de notre société. Il faut les voir et les entendre, depuis des heures, reprendre leurs habituels commentaires, débats, explications, justifications qui en définitive ne mènent à rien comme d'habitude, arrivent trop tard ou ne serviront pas pour le futur comme à l'accoutumé. Par ailleurs, les politiques et certains experts dévient déjà sur les chemins coutumiers en relativisant cette élection et en présentant un pantin faisant le show pour un Congrès qui mènera la véritable politique des Etats-Unis. Tout ceci en justifiant un choix démocratique des citoyens américains et les raisons qui les ont poussés à ce choix plus que bizarroïde . Nous sommes à nouveau face à des paradoxes même dans les analyses et on voudrait que les gens soient rationnels.

Ce n'est pas tant Trump qui est effroyable mais bien les millions de citoyens qui ont voté pour lui. En effet, comment peut-on en arriver à élire une personne vulgaire, agressive, masochiste, ségrégationniste et sans programme cohérent? On a beau dire par la suite qu'il ne fera pas ceci ou cela pour telle ou telle raison, au moment de leur choix telle n'était pas la pensée des électeurs. Si on ne prend pas ce point en considération, alors on a toujours rien compris. Qui joue avec le feu finit par se brûler.

Trump comme tout "bon" populiste, a joué sur les blessures et les exaspérations d'une grande partie des citoyens américains. Il s'est adressé aux oubliés dont subitement la presse, les médias et les experts parlent. Dans son livre "Racisme - une idéologie de l'absurde", votre Magy avait déjà pointé ce problème en démontrant que l'utilisation de cette idéologie à des fins politiques particulièrement - diviser pour régner - avait des limites surtout dans la mondialisation actuelle et les métissages de plus en plus nombreux partout dans le monde. De plus, il avait été démontré que cette idéologie masquait en fait une réalité plus grande puisqu'avaient toujours été concernés les femmes et les pauvres quelle que soit leur origine. En Europe aussi, on continue malheureusement à diffuser cette idéologie et donc a "privilégier" la défense des personnes d'origine étrangère voire même de confession musulmane au dépend des pauvres, des chômeurs, des personnes au CPAS, des mères célibataires, des travailleurs (de toutes les origines et de toutes les confessions) de qui dépend tout le système social et de solidarité de notre société. Il est surprenant que nous soyons surpris ou plutôt que nous continuions à nous entre-déchirer, à pousser la séparation au niveau linguistique dans un même pays, à jouer le chacun pour soi et la jalousie et d'ainsi favoriser l'extrême droite et un pseudo communisme nommé extrême gauche. En Europe, nous avons pourtant été alertés plusieurs fois mais il n'y a pas plus grand aveugle que celui qui ne veut pas voir.

Nous sommes loin de la démocratie car il n'y a pas de vraie démocratie là où les citoyens n'ont plus un niveau de connaissances suffisant, là où le bourrage de crâne est indécent, là où les acteurs clefs d'une démocratie faillissent à leurs devoirs, là où les élections ressemblent à un combat de gladiateurs, là où seul l'argent permet d'être élu, là où on parle de machine de guerre, là où le sérieux devient un show télévisé, là où une majorité à peine perceptible peut mettre au pouvoir un tyran, un fou, un sanguinaire, un incompétent ou n'importe quel type de leader ou de parti sans que ne puisse intervenir l'instinct de conservation (les exemples sont nombreux dans le monde et dans les livres d'Histoire).

Magy Craft





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La femme : pourquoi vouloir l'égalité dans la débilité et le manque de responsabilité ?

Belgique - résultats des élections - une autre lecture

Peut-on encore espérer du citoyen ?