Les crimes d'autrui pour cacher les nôtres

Comme il est fatiguant, exaspérant et désespérant de lire ce qu'on lit et d'entendre ce qu'on entend dans la presse, sur les réseaux sociaux, sur les différentes chaînes de télévision dans nos pays. S'il n'y avait pas quelques îlots avec des êtres pondérés et clairvoyants, on aurait envie de se noyer dans le fond d'un verre d'eau. Les évènements se répètent et les réactions sont identiques. Oui, encore et toujours, la répétition est la seule religion de l'homme. Il en sera ainsi tant qu'il n'aura pas réellement assimilé la leçon et surtout tant qu'il ne l'aura acceptée.

Peut-on avoir avoir un autre état d'âme lorsque l'attitude des acteurs de nos sociétés, face à l'attentat perpétré récemment au Québec dans une mosquée, engendre le même comportement paradoxal et schizophrénique que celui décrit tant de fois par votre Magy. Ce comportement décrit dans "Quand la terre tourne carré", "Racisme - une idéologie de l'absurde" et tous les articles, se retrouve de façon inébranlable dans ce désastre. Pourquoi? Comment peut-on soudainement tout oublier? Par quelle défectuosité, notre cerveau est-il incapable d'assembler les pièces d'un puzzle? Pendant combien de temps allons-nous continuer à nous laisser entraîner par la lumière du flash nous aveuglant et nous empêchant de voir l'image photographiée?

Commençons par le Canada, ses politiciens et ses citoyens. Voilà la belle affaire. De beaux mots, de splendides discours, des larmes pour la presse et le tout à la poubelle demain jusqu'au prochain drame. Pour ceux qui suivent l'actualité au Canada, on est très étonné de tout ce chambardement. Qui et quoi met-on en ligne? et surtout pourquoi? D'autre part, ne doit-on pas être profondément choqué d'une telle attitude hypocrite? Ou bien que devons-nous déduire de cette réaction. Rappelons-nous ce que votre Magy avait écrit dans "Racisme - une idéologie de l'absurde" et ce que vient de signer le Canada avec Trump.

Extrait de "Racisme - une idéologie de l'absurde" :

"(...) Le Canada se trouve aussi de plein pied dans la région amazonienne pour l’exploitation de ses sols et participe de la même manière au drame qui frappe les habitants de la région concernée.
On pourrait penser que les Canadiens auraient appris du passé. N’est-ce pas ce que l’on nous demande à chaque commémoration ? En fait, pourquoi les Canadiens se soucieraient-ils des Amazoniens alors qu’ils ne portent aucune considération à ceux que l’on nomme les Premières Nations sur le territoire canadien?

Amérindiens et Inuits souffrent d’exclusion, de ségrégation et de pauvreté. L’histoire des pensionnats révèle clairement l’attitude génocidaire du Canada à l’endroit des peuples autochtones. Au cours du XX° siècle, le Département des Affaires Indiennes encouragea les internats pour autochtones (Amérindiens du Canada) afin de favoriser leur assimilation (!). Cette pratique de séparation des enfants de leur famille a été décrite comme un génocide culturel ou « le fait de tuer l’indien dans l’enfant ». Des cas de stérilisation forcée, d’expériences médicales contraintes et de tortures médicales, de meurtres et de charniers d’enfants ont été reportés. Néanmoins, ces écoles résidentielles ont existé de 1820 à 1996 ! Les Canadiens ont mis du temps à revenir sur des pratiques inhumaines. A-t-on assisté à un battage médiatique ou citoyen international à ce sujet ? Le Premier Ministre a présenté des excuses à Ontario en 2008 pour les cent trente-neuf pensionnats recensés au Canada dont douze au Québec. Plus de dix ans plus tard.

Le génocide est-il seulement culturel ? Le génocide est-il seulement « raciste » ?
Car le drame continue autrement.

La Charte canadienne des droits et libertés qui fait partie de la Loi constitutionnelle depuis 1982, inclut des dispositions sur les Autochtones dont le renforcement des droits de pêche et les droits relatifs aux autres ressources des peuples autochtones. Néanmoins, elle ne donne pas aux autochtones un droit de veto sur les décisions gouvernementales en matière de ressources, elle oblige seulement les gouvernements à consulter les communautés autochtones avant que ne commencent des projets de développement, ce qui prétend augmenter le pouvoir de négociation des autochtones.
Or, la loi sur les Indiens renferme des politiques et des programmes spécifiquement conçus pour exercer un contrôle sur la vie des peuples autochtones, de les obliger de vivre encore sous la tutelle de l’Etat.

Le Canada adepte de l’idéologie du racisme ? Ou le Canada est-il surtout intéressé, à n’importe quel prix, à la possession et à la gestion totale des terres usurpées à la Première Nation ? (...) "

"(...) Le monde ne semble pas attacher d’importance à ces déportations qui obligent les habitants des régions, où les compagnies internationales décident ipso facto les exploitations, à abandonner leurs terres, leurs maisons, tout ce qui les représentait. Cette peine afflictive et infamante qui aboutit presque toujours à un internement dans un camp ou dans un autre lieu éloigné et souvent ingrat ne soulève aucune contestation des autorités internationales ou citoyennes en nombre suffisant alors que l’on prétend s’affliger du sort des réfugiés des pays en guerre qui tentent de rejoindre l’Europe. Pays où souvent nous sommes co-auteurs des drames que ce soit au niveau politique ou économique afin d’asseoir une toute puissance de contrôle.
Posons à nouveau la question : serions-nous tous » racistes » ? Ou motivés par des intérêts personnels et hégémoniques ?(...)"

Voilà pourquoi il est indécent que le Canada et le reste du monde continuent à jouer les hypocrites. Nous sommes tous responsables du meurtre et du génocide de centaines de milliers de personnes de par le monde au nom de la politique territoriale et économique. Nous mettons au pouvoir des personnes qui nous représentent donc nous approuvons leurs actions.

Obama qui n'a jamais remis en cause cette absurde idéologie du racisme, comme tous ceux qui n'ont pas encore compris qu'elle ne sert qu'à diviser pour mieux régner, parle maintenant de discrimination religieuse. Votre Magy avait déjà mis en avant l'incongruité de parler de plusieurs races humaines et de cette détermination collective à perpétuer cette idéologie alors que dans la réalité la couleur de peau n'est qu'une excuse mais surtout que les femmes, les enfants et les pauvres ainsi que tous ceux qui se trouvent ou se sont trouvés au mauvais endroit au mauvais moment ont été victimes de discrimination, d'attaque, d'exclusion. Réduire le tout au "racisme" nous a fait perdre énormément de temps afin de réparer les injustices mais surtout a favorisé les divisions et les manipulations politiques.

Pour prendre conscience de cet état de fait au travers des politiques et des actions citoyennes dans le monde ainsi que de la manière dont cela s'est retourné contre nous avec la montée du radicalisme islamiste, je vous invite à lire: Racisme - une idéologie de l'absurde. (Thebookedition.com)
Réfléchissons au lieu de passer notre temps à pleurer ou à maudire.

Pardon et soutien aux Sioux du Dakota qui n'ont pas fini de souffrir.

Extrait de Racisme - une idéologie de l'absurde :

" (...) L’extermination étant la phase finale, les populations d’Amazonie, sont victimes de ségrégation, d’humiliations, d’extorsions de leurs droits. Tout comme les Indiens des Etats-Unis et du Canada, des Inuits et les Aborigènes d’Australie. Aujourd’hui la charte des Droits de l’Homme est violée et des humains décimés dans un silence assourdissant. Les médias sont silencieux. Cela veut-il signifier qu’ils sont à la solde des Etats dans lesquels ils opèrent ? La liberté d’expression étant d’application dans les pays démocratiques, rien ne les empêche de dévoiler aux citoyens du monde ce que trament leurs représentants. Une autre raison serait que les médias adhèrent à l’idéologie du racisme ? Ou bien encore, un mensonge concernant la liberté d’expression dans les pays démocratiques ?

Devons-nous nous orienter vers une convention entre médias et partis politiques ? La démocratie est-elle un leurre ? Quelle est la raison ? Si toutes les suppositions citées sont inexactes, devons-nous nous tourner vers les citoyens du monde ? Tous les citoyens du monde, où qu’ils soient, seraient-ils adeptes de l’idéologie du racisme ou préfèrent-ils fermer les yeux dans leur propre intérêt personnel ? (...) "

Magy Craft





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'inconcevalble est-il moins grave parce que de gauche ?

Question aux Etats membres de l'Union européenne concernant le J5 groupe de coopération contre l'évasion fiscale transnational

Les pancratiastes.