L'opportunité de l'Union européenne

Les populations de l'Union européenne ont, avec leurs dirigeants, l'occasion ou jamais de fortifier et de solidifier cet îlot d'où sont issues les plus grandes et belles cultures, où sont regroupés les plus beaux paysages et sites historiques, où sont à la recherche de mettre en oeuvre leur habileté les plus grands talents de nos nouvelles générations, où sont en attente d'une vraie fédération tous les habitants des pays qui composent cette union et qui souhaitent qu'elle soit un réel espace de libre circulation, d'équité au niveau du travail, des salaires, des taxes afin que ses membres ne soient pas des concurrents mais des amis comme il se doit.

Tenant compte des autres "blocs" importants qui ne prêtent aucune attention amicale à l'Union européenne ou ne tiennent pas compte d'elle, les 26 pays qui forment l'UE doivent tirer dès à présent les leçons de leur pitoyable comportement et cesser de se battre entre eux comme des chiffonniers, ils se trompent de cible. Les dirigeants doivent assumer leurs actes et ne plus prendre l'Union comme bouc émissaire alors qu'ils sont membres décideurs. Ils doivent impérativement faire cesser le nationalisme et le repli sur soi, issu de leur politique anti-Union européenne. L'UE ne doit pas se fracasser en petits pays totalitaires ou d'extrême droite voire communiste avec des populations qui se haïssent et sont abruties par des slogans et des programmes indignes du XXI° siècle.

Nous nous devons et devons à nos enfants d'avoir un but, un idéal et de continuer cette construction européenne. Nous ne pouvons donner aux autres puissances la possibilité de nous dominer économiquement et politiquement parce que nous sommes trop idiots pour pouvoir réaliser une entente et un projet qui nous rendraient plus forts. On n'entend pas assez ce discours dans nos sociétés européennes. Magy l'a écrit depuis des années et le démantèlement commence. Comme préconisé à maintes reprises, l'UE ne peut admettre dans sa famille des membres qui instaurent des gouvernements d'extrême droite ou des politiques heurtant l'évolution vers laquelle nous tendons tous. Il ne s'agit pas d'ingérence. Dans une famille, il n'y a pas d'ingérence mais d'aide aux enfants dont les parents déraillent aidés de quelques neveux ou oncles. Les majorités ou pseudo démocraties tyranniques ne sont pas valides car elles dépassent le bon sens. On se tire une balle dans le pied depuis un certain temps pour ne pas dire un temps certain.

L'UE perd et se perd car son moteur est en panne. Les querelles internes et les refus d'accord par défense nationaliste est anti UE et devrait être grandement considérée voire sanctionnée par l'ensemble des Etats membres et des populations. Les pays de l'UE doivent cesser d'appauvrir leurs populations, d'opposer les habitants (travail, niveau de vie, religion, privé, fonctionnaire, etc), de mener une politique économique draconienne et virtuelle. Ce qui fonctionne aux Etats-unis ne fonctionne pas chez nous car nos mentalités sont très, trop différentes. Les dérives et la récupération d'un côté de l'océan ne procèdent pas de la même façon de l'autre côté.

Les Etats-unis, où nos enfants sont partis il y a deux cents ans, ne sont plus vraiment de la famille et leur chef se détourne de nous. Il en était déjà ainsi sous Obama qui regardait vers la Chine, Magy vous l'a écrit il y a un certain temps, ce changement ne commence pas avec Trump comme semblent le découvrir certains. Poutine veut récupérer des territoires et agrandir sa puissance. La Slovénie fière que Mme Trump soit l'une des leurs et envoie de l'argent pour des ambulances et autres pourrait peut-être se laisser séduire par le discours Trump et ennuyer les votes de l'UE. Nous devons être forts, nous devons être unis, nous devons être solidaires.

Magy Craft

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La femme : pourquoi vouloir l'égalité dans la débilité et le manque de responsabilité ?

Belgique - résultats des élections - une autre lecture

Peut-on encore espérer du citoyen ?