Pékin 2022 : a-t-on encore une conscience?

Bon lundi mes amis Craftiens!

La terre tourne toujours carré et les têtes sont toujours à l'envers.
Vu avez pris connaissance, sans aucun doute, que le CIO  a choisi Pékin pour les Jeux olympiques d'hiver de 2022. Déjà hôte pour les Jeux d'été en 2008, pour 40 milliards de dollars, Pékin sera la première ville à accueillir dans la foulée les Jeux d'été et d'hiver.
Le Président du CIO qualifie ce choix "de sûr et d'historique"!
Non, non, ne pensez surtout pas que le choix soit purement intéressé. Il ne s'agit nullement d'une question d'argent, de politique, d'intérêt économique et de spéculation sur les voix chinoises pour l'attribution des Jeux d'été de 2024. M'enfin Gaston que de mauvaises pensées.
Ce n'est pas parce que la FIFA a organisé la coupe du Monde en 2014 au Brésil au dépend d'une population paupérisée et que le Gouvernement brésilien avec l'aide d'autres Etats du monde (voir Racisme - une idéologie de l'absurde) assassine et déporte des populations qu'il faut penser de même pour le CIO et les Jeux olympiques.
Il est bien évident pour le CIO (et la Chine le leur a dit!) que ces jeux profiteront à 300 millions de personnes du nord de la Chine, heu....
Mais aussi que les installations lourdes sont déjà présentes (Jeux d'été) et non des moindres, ils (les pontes de Chine) ont pour objectif la réduction de la pollution atmosphérique! Alors ça, c'est un super scoop et un argument imparable!

On mettra au placard la détresse des 300.000 personnes expropriées lors de la construction du barrage sur le Yangzi. On oubliera la situation toujours plus répressive en matière des droits de l'homme et on fera semblant de ne pas savoir que malgré la sécheresse dans la région et la rareté de l'eau pour tous, la neige artificielle sera au rendez-vous pour le plus grand plaisir de tous les spectateurs du monde entier (enfin une partie: nous retirons les mécontents et ceux qui peinent à survivre).

Car il y a les mécontents et les désabusés, tant du côté des sportifs que du côté des spectateurs ou des organisations pour la défense des droits des Hommes (Free Tibet, Human Rights Watch, ONG). Même en Chine, la "rue" n'était pas euphorique contrairement aux images diffusées à la télévision ou aux commentaires officiels.

A quoi servent ces organisations qui militent pour les droits et la vie des Humains? Quelle légitimité leur donne-t-on? A quoi servent les pétitions signées par les citoyens et envoyées à leur gouvernement? A quoi servent les articles de presse qui décrivent des situations catastrophiques tout en écrivant, le lendemain, un article sur une nomination sans qu'on ne lise aucune interpellation aux élus qui tous ont félicité la Chine pour sa consécration.
Quoi de plus normal puisque ces Etats se retrouvent toujours impliqués pour des raisons économiques ou politiques dans une logique et des actes qui vont à l'encontre du discours qu'ils débitent à leurs citoyens.
Comme en Amazonie où s'exerce un génocide et où l'Etat français (parmi d'autres) et ses entreprises sont présents, la France au travers de Laurent Fabius a aussi exprimé ses félicitations à la Chine. La Chine représente pour la France un marché économique majeur. On y retrouve ATOS comme partenaire du CIO et au travers de cette attitude, la France prépare, probablement, sa stratégie pour récolter les voix chinoises pour l'attribution des Jeux d'été de 2024.
Mais cela n'a pas empêché la France de signer un partenariat avec le Kazakhstan et la région d'Almaty pour l'aménagement de la station de Kok Zhaylou, l'édification d'hôtels et d'espaces touristiques d'envergure. Il faut parier sur plusieurs tableaux, après tout à quatre voix près Almaty gagnait le jackpot.
A Stochi "La compagnie des Alpes" s'est assurée la gestion d'une partie des pistes de ski pour les 25 prochaines années. Son président, ancien de l'ENA, a occupé différentes fonctions dans plusieurs cabinets ministériels.

Le sport et les sportifs viennent bien après dans la liste des priorités même s'ils sont utilisés comme vitrine.
Stockholm, Oslo, Cracovie et Lviv, en lice pour la nomination, se sont désistés. Il semblerait que le soutien populaire leur manquait et que les coûts étaient trop exorbitants! La crise économique aurait-elle un effet bénéfique obligatoire sur au moins une chose?

Et les citoyens dans tout cela? Magy a une impression de déjà vu. Je pense à la Coupe du Monde au Brésil en 2014. Je me souviens très bien des commentaires outrés, révoltés, ironiques, fatalistes des citoyens par rapport aux coûts, aux décisions, à la FIFA, etc....
Comment les médias et la presse rapportaient des images sordides et des articles à pleurer tout en inondant les chaînes en continu et les premières pages des journaux des exploits du foot.
Magy avait déjà préconisé un boycott de la Coupe (TV, presse, etc) pour rester en accord non seulement avec les manifestations écrites ou verbales du moment mais aussi


avec celles que l'on lit ou entend à longueur d'année. Il suffirait d'une fois pour signifier la volonté citoyenne pacifiquement. Mais non, très peu ont joint le geste à la parole ou aux commentaires vite écrits sur Face Book ou ailleurs. L'éternel paradoxe de cette société.
Il en sera de même avec Pékin 2022. On va s'offusquer du sort des prisonniers, du non respect des droits de l'Homme mais on oubliera tout le temps des Jeux. Le travail des organisations sera mis à mal et les malheureux attendront que les Romains aient cuvé leur vin et digéré leur pain.

Magy


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La femme : pourquoi vouloir l'égalité dans la débilité et le manque de responsabilité ?

Belgique - résultats des élections - une autre lecture

Peut-on encore espérer du citoyen ?