Les turlupinades de nos acteurs de la société

Pouvons-nous nommer autrement que turlupinades tous ces commentaires contradictoires issus des deutéragonistes. Nous avons éprouvé beaucoup d'empathie envers ces inepties cherchant et démontrant les paradoxes, la schizophrénie de la société. Arrive un moment en toutes choses où la durée prend le pas sur la compréhension. Il en est ainsi dans tous les domaines et le chaos des esprits actuellement en est le résultat sinon la manifestation. Les lazzi fleurissent et prospèrent mais ont perdu de leur saveur s'ils n'avaient déjà de grandeur.

Dans cette société que l'on veut belle, calme et productive afin d'offrir réussite et niveau de vie digne pour chacun, il vaut mieux, néanmoins, ne pas être gagnant ni avoir du courage et de la volonté. En effet, ceux qui réussissent sont vilipendés et mis à bas par ceux qui voudraient leur place et qui mettront au pouvoir des individus équivalents à ceux agonis tout en restant ce qu'ils sont. Parce que la jalousie n'ayant jamais rendu quelqu'un plus intelligent ni plus riche, il faut compter sur une coopération et un bien-être général sans regarder ce qu'il y a dans l'assiette de l'autre et en oubliant de  faire la distinction dans la manière dont le contenu y est arrivé.
D'un autre côté, il ne faut pas être à charge et incompétent car cela entraîne des coûts faramineux que ces chères âmes sont peu enclines à payer et certainement pas indéfiniment. Nous parlons bien des mêmes individus aussi incroyable que cela puisse sembler.

Au niveau des élections c'est un vrai régal!

D'abord, il ne faut plus être heureux ou saluer une victoire. Non, d'abord, il faut avoir pitié et une pensée émue pour les perdants!
Après, on n'accepte plus les résultats. Non, non c'est un nouveau concept, cela vient de sortir. En effet, en démocratie, on réfute les résultats en-dessous d'un certain pourcentage et dans les dictatures on ne pipe pas un mot. Vous me direz que cela est logique et en effet qui pourra dire le contraire.

C'est ainsi que les perdants n'ont plus de raison pour se remettre en question car la victoire n'est pas à imputer à leurs erreurs mais à une usurpation du pouvoir par des méthodes peu louables. Mais il faut faire bien attention à ne pas tout mélanger n'est-ce pas car si la victoire leur revient le scénario n'est évidemment plus le même, vous comprenez? Si cela n'est pas clair, demandez aux commentateurs, ils vous servent la même soupe donc ils ont très bien compris.

Il semblerait aussi que les citoyens ne souhaitent plus une démocratie représentative mais participative. Il y a bien trop longtemps que le système de carrière, de cumul, de népotisme pourrit la politique, entraîne des fraudes, des privilèges et favorise les individus au dépend de la société. Il faut un renouvellement, de nouvelles idées et des personnes issues de la société civile.
Combien de fois les extrémistes de gauche ou de droite ou d'autres et commentateurs inclus ne s'offusquent-ils pas de cette situation et du manque de représentation des différents métiers, classes de la société pour réduire le fossé entre les politiques et les citoyens?

Voici que cela arrive et tollé général! C'est bien beau tous ces nouveaux venus issus de la société civile mais quelle expérience politique ont-ils?
Mais, il y a des expérimentés aussi pour les guider et ce sont leurs idées qui priment avant tout.
Réaction immédiate et contradictoire: Ah ah, on parle de nouveauté mais on retrouve la vieille garde tapie au fond. Donc, rien de neuf en soi. Il semble d'ailleurs que dans certains pays, il n'est pas coutumier que des individus changent de partis au cours de leur vie.....on dit que c'est de la trahison.

En conclusion, ce sont bien des turlupinades. Chacun a sa version et sa méthode de sape selon sa position à un moment donné. Si les commentateurs, les politiques, les citoyens pouvaient déployer autant d'énergie aux vrais ennemis de leur société, on en sortirait grandi.

On a un grand chantier devant nous, des travaux de grandes envergures à terminer dans des délais très courts. Il faut se serrer les coudes plus que jamais et ne pas se laisser distraire par les déviants qui sont toujours sur la brèche.

Magy Craft


  


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'intention ne doit-elle pas l'emporter par rapport au résultat ?

Johnny est toujours dans le coffre et guess who's coming for dinner ?

Notre dernière volonté nous appartient-elle encore ?